top of page
  • PEEP Joinville le Pont

{ Conseil d'école élémentaire Palissy du 20/03/15 }

Étaient présents :

  • M.GAULTIER, Directeur

  • M.DECOUT, Conseiller Municipal délégué aux Conseils d'École

  • Mmes ANTONIO, MARCHAND, NOËL, SAMARAPATY, URBAN MM.BRASQUET, COULOUBRIER, LUCAS, Enseignants

  • Mme BENAHMED, Auxiliaire de Vie Scolaire (A.V.S)

  • Mme DUGUET, Déléguée Départementale de l'Éducation Nationale

  • Mmes BLOT, CATENNE, KURKDJIAN, LE LAY, PACINI, PICHARD, ROSTEIN, SORET Représentants de parents

Excusée : Mme ANTUNES, enseignante Secrétaires de séance : Mmes URBAN et PACINI La séance débute à 18 heures 40 Avec accord des membres du Conseil, des questions diverses seront évoquées en fin de séance. 1) APPROBATION DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL D'ÉCOLE DU 4 NOVEMBRE 2014 Le compte-rendu est approuvé à l'unanimité. 2) POINT SUR LES EFFECTIFS ACTUELS ET PROJECTION 2015/2016 À ce jour, l'école compte 234 élèves inscrits, moyenne : 26 (+ 1 élève actuellement en établissement spécialisé). L'ensemble de ces élèves se répartit comme suit :

  • CP : 53 élèves

  • CE1 : 36 élèves

  • CE2 : 46 élèves

  • CMI : 60 élèves

  • CM2 : 39 élèves

Par rapport aux chiffres annoncés lors du ler Conseil d'École, il y a eu 2 inscriptions en Cours Préparatoire. En terme de projection chiffrée, il convient de tenir compte des éléments suivants : - 48 élèves sont actuellement scolarisés en Grande Section à l'école maternelle P'tit Gibus. - Un sondage prévisionnel a été diffusé aux familles récemment, faisant apparaître 2 départs en 2015-2016 (1 en CE1 & 1 en CM1). Pour la prochaine année scolaire, la projection est la suivante :

  • CP : 48 élèves

  • CE1 : 52 élèves

  • CE2 : 36 élèves

  • CM1 : 45 élèves

  • CM2 : 60 élèves

soit un total de 241 élèves (moyenne : 26,77). Pour l'heure, cette prévision ne tient pas compte des prochaines opérations de poursuite de scolarité. Combien de familles demanderont une affectation de leur enfant à l'école élémentaire Polangis ? Y aura-t-il un équilibrage ? M.DECOUT indique qu'il y aura un léger équilibrage sur le bas de Joinville, et que l'effectif des futurs CP à Palissy sera certainement minoré. M.GAULTIER fait part de son souhait de pouvoir fixer un seuil qui ne soit pas maximal. Mme PICHARD souligne le fait que les constructions en cours dans le quartier Palissy pourraient augmenter le nombre d'inscrits. 3) BESOINS ÉDUCATIFS PARTICULIERS DES ÉLÈVES ll existe des dispositifs spécifiques de nature à aider certains élèves en situation particulière : Projet d'Accueil Individualisé (P.A.I) Ce dispositif vise les élèves atteints de maladie chronique, d'allergie et d'intolérance alimentaire. Les objectifs sont : aménager la scolarité des ces élèves, assurer le traitement médical prescrit, intervenir en respectant le protocole d'urgence établi, aussi bien sur le temps scolaire que périscolaire. Il revient aux familles d'alerter le service de Santé Scolaire (une note d'informations étant diffusée dans les cahiers de liaison en début d'année). Le document est rédigé par le Médecin Scolaire. Sur l'école, il y a 11 élèves bénéficiant d'un P.A.I. Projet Personnalisé de Réussite Éducative (P.P.R.E) Il concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences à un moment de leur scolarité. L'objectif principal du P.P.R.E est de formaliser et coordonner, au travers d'un document écrit, les actions conçues pour répondre aux difficultés de l'élève. Même si la mise en œuvre reste prioritaire au sein de la classe, le P.P.R.E doit savoir prendre en compte les actions qui peuvent être menées en dehors de l'école. La mise en place de ce dispositif relève de la compétence du Directeur en s'appuyant sur un dialogue indispensable avec la famille. Projet Personnalisé de Scolarisation (P.P.S) Ce dispositif est destiné aux élèves dont la situation répond à la définition du handicap telle qu'elle est posée dans l'article 2 de la loi sur le handicap du 11 février 2005 : « Toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives, psychiques, d'un polyhandicape ou d'un trouble de santé invalidant, et pour lesquels la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MD.P.H) s'est prononcée sur la situation de handicap. » L'objectif majeur du P.P.S consiste à organiser le déroulement de la scolarité de l'élève handicapé et à assurer la cohérence des accompagnements et des aides (éducatives, sociales, médicales). C'est un outil de suivi qui court sur la totalité du parcours de scolarisation de l'élève, et qui fait l'objet d'un suivi annuel par l'Équipe de Suivi de Scolarisation (E.S.S). Dans la procédure, c'est la famille qui saisit la M.D.P.H. Sur l'école, 5 élèves ont un dossier à la M.D.P.H. Parmi ces 5 élèves, 3 bénéficient de l'accompagnement d'une Auxiliaire de Vie Scolaire (A.V.S), chacun pour un volume horaire hebdomadaire de 10 heures. Mme BENAHMED (Éducatrice spécialisée de formation) présente aux membres du Conseil les misions qu'elle effectue auprès des élèves qu'elle accompagne. Tout en étant sous la tutelle de l'enseignant, il s'agit d'accompagner pour aller vers le plus d'autonomie possible. Cela passe par un travail de reformulation, une aide pour favoriser l'interaction avec les autres. Mme BENAHMED souligne l'importance de la cohésion nécessaire avec la famille. Cela n'est souvent pas facilité, car l'acceptation d'un handicap par les parents relève d'un long cheminement. Aussi, l'A.V.S se retrouve souvent en première ligne. De fait, il faut savoir se contenter de petites victoires. Sur le plan administratif, ce type d'emploi ne peut excéder 6 ans, avec le plus souvent un renouvellement pas toujours évident. Mme BENAHMED fait part de sa satisfaction de travailler sur l'école. Ce sentiment est unanimement partagé par l'équipe enseignante. 4) PROJET D'ÉCOLE : POINT D'ÉTAPE Rappel est fait des 3 axes académiques présidant au projet d'École 2013-2017:

  • Entrée de l'école dans l'ère du numérique

  • Développement de la coopération avec les parents

  • Mise en place de parcours culturels

1) Le Conseil des Maîtres a décidé de commencer à équiper l'école en tablettes tactiles. Ce support doit être appréhendé comme un outil au service des apprentissages. Aussi, il conviendra que l'équipe enseignante se familiarise avec cet outil et engage des pistes de réflexion pour une utilisation pédagogique. M.GAULTIER demande à M.DECOUT si la Municipalité pourrait participer au financement de ces équipements. M.DECOUT répond qu'à l'heure actuelle, les budgets ont été votés, mais invite M.GAULTIER à présenter la demande dès maintenant. 2) Un livret d'accueil à destination des parents des futurs élèves de CP est en cours d'élaboration. Le travail est mené en collaboration avec la maternelle P'tit Gibus. Ce livret comportera des informations d'ordre général ainsi que des rubriques plus spécifiques à l'accueil des nouveaux CP. 3) Aménagement de la cour : un questionnaire élaboré en Conseil des Maîtres va être diffusé auprès de tous les élèves, proposant différents types d'aménagements dans la cour (tracés au sol, panneaux,...). Ce document laissera également la possibilité à chacun de faire part de ses idées, de ses propositions. 5) PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL (P.E.D.T) : INFORMATIONS M.DECOUT explique ce qui a motivé la procédure d'élaboration d'un Projet Éducatif Territorial (P.E.D.T). C'est un projet qui réunit l'ensemble de la communauté éducative, s'inscrivant dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Le P.E.D.T est mis en place afin de pouvoir bénéficier de l'aide donnée par l'État dans le cadre du fonds d'amorçage. Deux comités de pilotage, composés de Représentants de Parents, de l'Éducation Nationale, de Jeunesse et Sport, de la C.A.F, de représentants de la Municipalité (Me TOLLARD, MM.ALLAL, OUDJEBOUR, PATHIER), réunis sous la présidence de M. le Maire, ont déjà eu lieu les 5 février et 5 mars 2015. Il s'agit de travailler sur différents sujets (vie scolaire, citoyenneté, le « vivre ensemble»), avec une volonté de vouloir articuler le PEDT et le projet d'école. M. Decout fait un rapide état des lieux : il ne s'agit pas de modifier les rythmes, mais, compte tenu des échanges avec les différents partenaires, de revoir l'organisation périscolaire :

  • le goûter sera allongé de 15mn 16h15 > 17h00 : goûter.

  • l'étude : 17h00-18h00 (avec possibilité de finir par des activités type atelier avec la personne en charge de l'étude (exemple : jeu d'échecs) si l'enfant a fini ses devoirs.

  • 17h00-18h30 : atelier

  • pour le mercredi : pas de changement dans les rythmes (2h d'école le mercredi matin) mais pour le périscolaire : double facturation (une pour la journée et une pour 1/2 journée)

Il est demandé aux enseignants si ce rallongement du goûter et de l'étude leur paraît nécessaire. Pour le goûter, ce temps leur paraît important pour permettre aux enfants de se détendre. En ce qui concerne la sortie à 17h30 qui serait repoussée à 18h, très peu d'enfants sortent actuellement entre 17h30 et 18h. Le P.ED.T sera présenté au prochain Conseil d'École. 6) QUESTIONS AJOUTÉES Le P.P.M.S est-il mis en place ? Oui, un exercice est prévu prochainement accompagné d'une note d'informations aux familles. Mme BLOT demande si un exercice sera aussi prévu sur le temps périscolaire. M.GAULTIER répond que la question sera évoquée avec les personnes concernées. Pourquoi l'école n'a-t-elle pas participé à la course des écoles au Stade Garchery de 9h à 10h30 et au lâcher de ballons sur le parvis de la mairie à 11h lors du Téléthon (alors que l'information avait été transmise dans les cahiers de correspondance) ? M.GAULTIER indique que d'autres projets ont été menés par les enseignants. Mmes PACINI et ROSTEIN rappellent que des actions ont eu lieu dans le cadre du périscolaire au sein de l'école et que des objets faits par les enfants ont été vendus à la sortie de 16h15 durant la semaine du Téléthon. M.DUGUET ajoute que chaque enseignant bénéficie de la liberté pédagogique. Mme BLOT regrette que les parents n'aient pas été informés, le jour même ou par la suite, de la coupure électrique générale qui a touché l'école le 12 mars (suite à un incendie dans la rue) et qui a contraint les élèves présents sur le temps méridien à déjeuner au gymnase E.LECUIROT. M.GAULTIER répond qu'il a préféré, en accord avec Mlle CAFFIER, privilégier la prise en charge et la sécurité des enfants. M.GAULTIER demande à M.DECOUT s'il serait possible d'équiper l'école de détecteurs de fumée. M.DECOUT répond qu'il n'y a pas d'obligation en la matière pour les écoles. Mme BLOT souhaite évoquer certains points concernant notamment le temps méridien. M.GAULTIER informe de la probable tenue d'une seconde réunion d'informations sur le temps périscolaire. Mme PICHARD demande si l'on sait quand sera levé le plan VIGIPIRATE. M.DECOUT répond que ce dispositif était déjà en vigueur avant les événements du mois de janvier et, que depuis, il a été élevé au niveau attentats. M.GAULTIER ajoute que cette mesure est en vigueur jusqu'au 10 avril 2015. Mme CATENNE remercie l'équipe enseignante et périscolaire pour avoir très bien réagi concernant les attentats du mois de janvier. La minute de silence a été organisée pour que tout le monde puisse y participer. Une kermesse sera organisée le vendredi 19 juin 2015. Demandes formulées auprès de la Municipalité :

  • remise en état ou remplacement de la jardinière en bois dans la cour. Celle-ci se dégrade de plus en plus.

  • remise en état ou remplacement de l'imprimante couleurs située dans le bureau de Direction.

La séance est levée à 20 heures 10.

bottom of page