top of page
  • PEEP Joinville le Pont

{ Conseil d'école élémentaire Polangis du 06/02/15 }

Étaient présents :

  • Mme DUMAS, Directrice;

  • M. SYLVESTRE, conseiller municipal;

  • Les enseignantes;

  • Les fédérations de parents d'élèves FCPE, PEEP ET UNAAPE;

LES PROJETS DE CLASSE En raison du plan vigipirate, de nombreuses sorties ont dû être annulées. Les classes transplantées sont maintenues dans le Jura, car le départ s’effectue en car (après avoir pris l’avis des parents) ; seuls 3 enfants sur 88 ne partiront pas. Dans plusieurs classes un blog numérique a été créé. Il prend petit à petit de l’ampleur. Le carnaval : n’aura pas lieu dans les rues de la ville comme habituellement ; par contre les enfants seront autorisés à se costumer pour venir à l’école le 27 mars 2015. Il est rappelé que les jouets représentant des armes sont interdites. Il est envisagé une kermesse en juin, mais l’événement doit être confirmé. Il s’agirait d’une matinée qui aurait lieu le 27 juin. Compte tenu de la taille de l’école il est indispensable que parents et enseignants s’investissent pour organiser un événement de cette ampleur. Comme il n’y a plus d’intervenants danse, musique ou théâtre, il n’y a pas de spectacle prévu cette année salle Jacques Prévert. TRAVAUX DEMANDÉS Les parents d’élèves de la Peep ont demandé à la mairie que des interventions de réfection de la cour soit rapidement programmées (en plus des demandes réalisées collectivement lors du dernier conseil d’école) : trous et ornières liées aux racines des arbres rendent la cour dangereuse. Des photos ont été envoyées pour étayer les demandes. Le représentant de la mairie nous informe que des rebouchages « à froid » ont été diligentés rapidement. Par contre, une étude pour une intervention avec de « l’enrobé à chaud » est en cours, et les travaux pourraient être réalisés durant les vacances de Pâques (au mieux). La réfection totale de la cour sera proposée au budget du mois de mars, et ne sera donc pas réalisée en 2015. Les travaux du préau sont actés, mais doivent être précisés : sur quelle cour ? Les besoins sont ceux de la grande cour, sur le modèle de la cour de l’école du Parangon. M. Sylvestre nous re-précisera cela. Les parents d’élèves ont également demandé la pause d’un éclairage dans la cour (actuellement il n’y a pas d’éclairage). L’étude ne sera pas faite cette année, mais plutôt en 2016. Les parents d’élèves demandent que l’étude et le chiffrage soient réalisés dès cette année pour une réalisation en 2016. Il est également demandé qu’un banc et de l’éclairage additionnel puissent être installés pour la sortie des CP, côté rue Pierre Allaire. TRAVAUX PRÉVUS Le ravalement de l’école est prévu à l’été prochain, ainsi que la peinture de plusieurs classes. Par ailleurs, en raison des intrusions qui ont eu lieu au premier trimestre (en dehors des heures d’écoles), des détecteurs de présences et des portes sécurisées avec cartes vont être installées. VIGIPIRATE En raison du plan Vigipirate renforcé les parents n’ont pas le droit de rentrer dans l’école. Il n’est pas possible d’organiser des sorties dans Paris intra-muros, ni de prendre les transports en commun. Par contre les sorties en car sont autorisées, si elles ont pour destinations des expositions en dehors de paris. Les sorties habituelles au gymnase, ou à la piscine sont maintenues. EXERCICE INCENDIE ET PPMS Chaque année, il est organisé deux exercices d’évacuation incendie avec les élèves. Un exercice relatif au PPMS (Plan Particulier de Mise en Sureté) va également être programmé. Dans ce cas, les enfants sont confinés pour leur sécurité, et regroupés en quatre zones dans l’école. En cas de confinement, les parents ne peuvent pas récupérer les enfants à l’école. Les informations sont délivrées par la radio ou par haut-parleur. Une notice explicative a été distribuée aux enfants et collées dans le cahier de liaison. Nous l’intégrerons également sur le blog de la Peep. Les parents d’élèves ont questionné la ville pour savoir si les équipes d’animation étaient elles aussi au point en cas de confinement ? Pour le moment cette procédure n’est mise au point que sur le temps de l’éducation nationale ; cela devra effectivement être étudié avec les services de la mairie lorsque les enfants sont sur le temps périscolaire (et donc sous la responsabilité de la mairie). POINT SUR LES RYTHMES SCOLAIRES La ville s’est engagée dans une démarche de rédaction d’un PEDT : Projet Éducatif Territorial. Le principe du projet devra être remis fin mars auprès de l’inspection d’académie, et finalisé pour la rentrée prochaine. Les grandes lignes :

  • mieux relier les projets du périscolaire à celui du projet d’école ; meilleure cohérence et complémentarité des actions ; une articulation renforcée des activités du périscolaire du midi, du centre de loisirs et du soir;

  • permettre à la ville de toucher les aides prévues à la mise en place de la réforme des rythmes;

  • ce projet est établi pour trois ans, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Ce qui ne change pas :

  • les 2 heures le mercredi

À noter que sur l’école élémentaire Polangis, 16/18 enseignantes sont favorables aux 3 heures d’enseignement le mercredi, et non aux 2 heures comme proposé. En réunion de comité de suivi des rythmes scolaires, la Peep a exprimé sa réserve sur le projet des 2 heures le mercredi et sa préférence pour 3 heures d’enseignement le mercredi en école élémentaire. M. Vergelen Inspecteur de l’éducation nationale (IEN) de la circonscription de Joinville et de Nogent est favorable aux 2 heures. Nota de la Peep : aucune autre ville dans le département ne sera à 2 heures le mercredi... Nous serons les seuls avec Nogent ! Comme en témoigne ce lien vers le site de l’inspection d’académie : http://www.ia94.ac-creteil.fr/premier_degre/textes/annexe_RTD-septembre2014.pdf?octobre

  • Ce qui ne change pas non plus, c’est le nombre de 5 fois où l’on peut inscrire son enfant sans que cela ne soit prévu.

Il est rappelé que pour les familles à métiers spécifiques tels hôtesses de l’air, pilote, infirmières, en recherche d’emploi, de se rapprocher de M. Oudjebour (conseiller municipal). Il est recensé actuellement les familles dont le métier ne leur permet pas de prévoir à l’avance leur organisation, et propose aux familles de « tout cocher » et il ne leur sera facturé, (après accord préalable de M. Oudjebour) que les prestations réellement utilisées. Par ailleurs, un nouvel outil informatique est actuellement à l’étude et M. Sylvestre espère qu’il sera opérationnel à la prochaine rentrée scolaire. Ce nouvel outil sera plus simple d’utilisation pour les familles. Une semaine type présentée dans le projet de PEDT :

Ce qui change :

  • la déclaration du temps préscolaire en maternelle, auprès de la CAF, ce qui permet de modifier le nombre d’enfants pour 1 adulte (plus d’enfants pour 1 adulte), mais avec un personnel mieux formé (50% de Bafa);

  • la durée du goûter qui passe de 30 minutes à 45 minutes ; soit de 16h15 à 17h

Pour ce qui concerne l’école Polangis, Mme Dumas ne comprend pas pourquoi il est envisagé de rallonger d’un quart d’heure le temps du goûter. Les enfants ont froid ; s’il pleut ils sont trempés et souvent les plus petits s’ennuient et veulent rentrer dans les classes. Depuis toujours, dans toutes les écoles, cette demi-heure était suffisante. Pourquoi l’allonger ? Mme Dumas et ses collègues ne le souhaitent pas (pour le bien être des enfants) et n’y voient aucun intérêt. Cela décale d’autant les activités et l’heure à laquelle les parents pourront récupérer les enfants :

  • l’étude surveillée passerait de 45 minutes à 60 minutes de 17h à 18h;

Elle serait déclarée auprès de la CAF, et le fait de signer un PEDT permet à la ville un assouplissement au niveau des taux d’encadrements de :

  • 1 adulte/14 enfants passerait à 1/18 en élémentaire;

  • 1 adulte pour 10 enfants à 1/14 en maternelle.

Le fait d’avoir plus d’enfants par adulte sera t'elle encore une fois un gage de qualité ?

  • les ateliers de 17h à 18h également puis de façon échelonnée de 18h à 18h30.

Pour information, l’encadrement est de 1/20 en étude surveillée. Durant la pause méridienne la ville de Joinville affecte 1 adulte pour 25 enfants en élémentaire et 1 adulte pour 12 enfants en maternelle. Il doit y avoir au moins une personne avec Bafa par équipe. La prochaine réunion du comité de pilotage du projet de PEDT et sur le suivi des rythmes scolaires a lieu jeudi 5 mars en fin de journée. Les délais de concertation proposé par la ville, compte tenu des congés sont très serrés.

bottom of page